News


Concentration sur la livraison quand Tongon fait face aux défis
Friday, July 25, 2014

Abidjan, Côte d’Ivoire, 26 juillet 2014 - La mine d’or de Randgold Resources de Tongon, en Côte d’Ivoire, continue d’avancer dans la résolution des problèmes techniques qui ont eu un impact sur sa performance, a déclaré aujourd’hui Mark Bristow, directeur exécutif.

Informant les médias des progrès réalisés à la mine, M. Bristow a déclaré que l’accélération de la production prévue pour cette année n’avait pas été possible à cause de la nécessité de réaliser l’expansion du circuit de flottation et des pannes mécaniques répétées des concasseurs Vibrocone récemment installés et destinés à améliorer la capacité de production de l’usine. L’expansion du circuit de flottation est en cours et le fournisseur du concasseur Sandvik, a accepté de remplacer les concasseurs Vibrocone par des concasseurs coniques conventionnels et de combiner à un schéma actualisé y compris des équipements et des circuits additionnels. Il a souligné que les deux premiers nouveaux concasseurs étaient déjà sur le site avec la plupart des autres équipements et que l’équipe de Sandvik travaillait dur pour aider celle de la mine afin d’assurer que le projet soit achevé au début du quatrième trimestre.

M. Bristow a annoncé que cet exercice devrait permettre au débit du moulin d’atteindre sa capacité nominale tout en améliorant la qualité du produit concassé et la performance de Tongon devrait donc montrer des signes nets de progrès au second semestre de l’année. Toutefois, en raison du terrain déjà perdu et de l’inévitable impact opérationnel inhérent aux essais de nouveaux équipements et en considérant que l’achèvement de l’expansion de la flottation est seulement attendue pour la fin de l’année, la production de Tongon en 2014 devrait sensiblement baisser d’environ 10% par rapport à la prévision initiale de 260 000 onces. « Au regard des défis auxquels Tongon a dû faire face, c’est une performance honorable au crédit de l’équipe bénéficiant du support continu de Sandvik, » a t-il ajouté.

Dans le même temps, l’équipe d’exploration de Randgold continue son travail pour prolonger la durée de vie de Tongon en forant dans les zones se situant en-dessous des puits nord et sud et en évaluant des dépôts satellites adjacents. Quatre cibles proches de la mine ont déjà été identifiées.

À propos du problème plus global de l’exploitation aurifère en Côte d’Ivoire, M. Bristow a déclaré que le nouveau code minier que le gouvernement a élaboré en consultation étroite avec l’industrie minière était un modèle pour les autres pays africains. Il est à espérer que le processus actuel de finalisation des textes d’application sera mené dans le même esprit et que la délivrance des permis en particulier devrait être accélérée.

« Randgold est très enthousiaste quant au potentiel de la Côte d’Ivoire et nous sommes disposés pour accroitre notre présence dans le pays. Toutefois, pour que cela puisse se faire, nous avons constamment besoin de permis et de cibles qui nous permettraient de faire notre prochaine nouvelle découverte. Deux nouveaux permis nous ont été octroyés sur dix de nos demandes toujours en attente, » a expliqué M. Bristow.

« Dans cette attente, nous menons des programmes d’exploration agressifs sur notre portefeuille existant de permis en Côte d’Ivoire y compris des forages de 15 000 mètres sur les permis de Mankono et Fapoha, et nos géologues ont identifié de nombreuses anomalies sol dans des configurations structurelles et géologiques favorables, qui nécessitent des tests supplémentaires. Nous avons également augmenté notre budget exploration et recruté plus de personnel ivoirien pour soutenir nos programmes d'exploration intensifs. »


© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited