News


La Côte d’Ivoire présente des opportunités majeures pour les investisseurs dans l’or
Friday, October 25, 2013

Tongon, Côte d’Ivoire, 26 octobre 2013 - La Côte d’Ivoire a le potentiel pour devenir une des toutes premières destinations d’exploration de l’Afrique sub-saharienne, si son gouvernement et les sociétés minières s’entendent sur un engagement à long terme en faveur du développement d’une industrie minière durable dans le pays, déclare Mark Bristow, le directeur exécutif de Randgold Resources.

Lors d’un point presse qui s’est tenu ici, Mark Bristow a noté le caractère très prospectif de la Côte d’Ivoire pour l’or et pour d’autres métaux, bien que sous-explorée par rapport à ses homologues d’Afrique occidentale. De plus, elle bénéficie sans doute des infrastructures les plus avancées de la région - un facteur essentiel pour les investisseurs - ainsi que d’un service public compétent. Pour tirer parti de ces avantages, le gouvernement ivoirien aurait intérêt à préserver le caractère attrayant pour l’investisseur de son code minier, en cours de révision, et à agir en partenaire des sociétés minières dans la création de valeur économique à long terme au profit de toutes les parties prenantes.

Randgold possède et exploite la plus grande mine d’or de Côte d’Ivoire à Tongon. Mark Bristow a déclaré que les géologues de la compagnie exploraient agressivement ailleurs dans le pays à travers un portefeuille de 15 permis à la recherche d’autres gisements de multi-millions d’onces d’or. Tongon, dont l’entrée en production remonte à la fin de 2010, a déjà produit plus de 600 000 onces d’or et versé plus de 50 millions de dollars à l’État en redevances, et taxes. La mine a été mise en service dans le climat de troubles qui avait suivi le résultat contesté de l’élection présidentielle et souffert dans un premier temps d’une alimentation en électricité irrégulière du réseau ivoirien, ainsi que de certains problèmes de démarrage de l’usine. Ces problèmes ont pu être résolus grâce à divers projets d’extension et de mise à niveau de l’usine, a déclaré Mark Bristow, tandis que la performance de la mine marquait de constants progrès.

L’impact positif de Tongon sur l’économie ivoirienne ne s’est pas limité à sa contribution aux caisses de l’État, Mark Bristow a précisé que sa politique de priorité à l’emploi local avait créé directement près de 1 800 emplois à la mine, tandis que ses programmes de formation avaient significativement relevé la base de compétences techniques dans une zone très rurale. La mine a également poussé le développement d’un marché de biens et de services auprès des fournisseurs locaux.

« Conformément à notre philosophie de partenariat, nous considérons la communauté locale comme un acteur important de Tongon, avec laquelle nous avons étroitement collaboré depuis le début à des projets destinés à faire progresser l’éducation et la santé et à promouvoir l’agriculture. Dans le cadre de ce programme, je remettrai un tracteur, un château d’eau, trois maisons d’enseignants et trois salles de classe de plus aux villages environnants. Comme pour tous les projets précédents, nous les suivrons pour nous assurer que ces villages en retirent le maximum de bénéfice. », a-t-il conclu.


© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited