News


Un raid d'exception génère $1.6 millions contre la pauvreté en Afrique
Monday, June 30, 2014

Le Cap, 1er juillet 2014 - Le directeur exécutif de Randgold Resources Mark Bristow et sont équipe Boyz on Bikes sont arrivés au Cap 26 jours et 10 000 kilomètres après leur départ d'Abidjan en Côte d'Ivoire. Leur raid visait à récolter des fonds pour les Africains les plus pauvres et ainsi sensibiliser la communauté internationale face à un tel fléau.

Ce raid transcontinental - le quatrième du genre pour Bristow - a traversé 12 pays africains et permis de récolter pas moins de $1.6 millions des sponsors et supporters, soit un résultat bien au-delà de son objectif initial fixé à $1 million. Les pilotes assumant leurs propres frais et tout l'argent récolté sera reversé à de nombreux bénéficiaires, comme des orphelinats pour jeunes filles en Côte d'Ivoire, au projet Compass en Afrique du Sud, qui s'occupe des enfants abandonnés. (Note à l'éd. v. liste des bénéficiaires ci-dessous).

Le raid a pris place sous l'égide de Nos Vies en Partage, la nouvelle fondation caritative de Randgold, qui vise à lutter contre la pauvreté, favoriser l'éducation, l'amélioration des infrastructures médicales, la sécurité alimentaire et la création d'emploi et de formation.

Bristow a déclaré à l'arrivée que le fait que le raid s'est achevé dans les temps, malgré les nombreuses difficultés liées à un voyage à moto à travers les pays les moins développés du continent africain, témoigne de l'approche de l'équipe, à l'image de la philosophie des affaires de Randgold.

« Qu'il s'agisse de l'exploitation d'une mine ou d'un safari, il faut toujours un objectif clair et un plan bien calculé et réaliste pour arriver à ses fins. Il faut aussi travailler avec les personnes sur place et veiller à ce qu'elles profitent réellement de votre présence et de vos activités », a t-il déclaré.

« C'est important pour l'Afrique, à tel point que beaucoup nous ont offert leur soutien et l'hospitalité. Par exemple, lorsque nous avons atteint le fleuve Lufu, qui sépare la République démocratique du Congo et l'Angola, nous avons constaté que le pont avait été détruit. Un groupe de locaux nous a aidés à creuser des marches dans des berges abruptes, arrimer les motos sur de petits bateaux en les transportant jusqu'à l'autre rive. Sans eux, cela aurait été impossible. »

Bristow a spécialement tenu à remercier les donateurs dont la générosité a permis au raid de dépasser ses objectifs pourtant ambitieux. Ce sont 200 entreprises et particuliers venant d’aussi loin comme: l'Autriche, le Canada, la Côte d’Ivoire, la RDC, la France, l'Italie, le Kenya, le Mali, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le R-U, l'Ouganda et les États-Unis qui ont déjà fait des dons en support de ce voyage.

Il a ajouté que la fondation avait encore du travail: « Je continuerai à distribuer les dons lors de la visite annuelle des sites d'exploration en Afrique de l'Ouest, qui débutera par le Sénégal plus tard dans la semaine. Cela nous permettra d'atteindre un plus grand nombre de laissés pour compte dans les pays d'Afrique occidentale dans lesquels nous travaillons, à savoir le Sénégal, le Mali et la Côte d'Ivoire. »



Le journal de voyage est disponible en ligne à l'adresse www.3boyzonbikes.com. Les détails complets de la fondation sont disponibles sur www.partage-foundation.org.


© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited