News


Déclaration sur l’Ebola
Sunday, September 7, 2014
London, 8 septembre 2014 - Randgold, de même qu’un groupe de dix autres compagnies opérant en Afrique de l’Ouest, est préoccupé par l’impact du virus Ebola sur les économies respectives des pays affectés ainsi que le bien-être de leurs populations. Cet impact s’aggrave du fait des décisions et autres actions qui affectent les voyages vers cette région ainsi que les échanges commerciaux avec cette dernière.
 
Nos entreprises ont pris des engagements à long terme avec ces pays et leur population, et nous entendons les respecter. Nous avons tissé des rapports solides avec des centaines de communautés locales qui dépendent de nos activités. Malgré ce contexte difficile, nous poursuivons dans la mesure du possible normalement nos activités, et la santé-sécurité de nos employés demeure en tout temps la priorité absolue.
 
Nous vouons un profond respect aux organismes et aux généreux individus qui travaillent pour endiguer cette épidémie et nous nous engageons à les soutenir et à appuyer les gouvernements concernés dans le but d'enrayer cette épidémie. En tant que groupe, nous communiquons régulièrement avec des gouvernements, des ONG et d'autres groupes de travail afin de soutenir leur travail.
 
Nous reconnaissons aussi qu'un plus grand effort concerté à l'échelle mondiale est nécessaire. La communauté internationale a un excellent historique en matière d'intervention lors de catastrophes naturelles, comme des ouragans et des séismes. Il nous faut démontrer cette même détermination ferme pour combattre cette épidémie qui a le potentiel de gravement nuire à cette région.
 
Nous exhortons donc la communauté internationale à mettre en commun ses ressources pour aider à combattre le virus et permettre à ces pays de récupérer aussi rapidement que possible des effets de l'épidémie. La déclaration faite hier par le Président Obama sur la mobilisation de moyens militaires américains dans la région est exactement le type d’action requise.
 
De plus, les mesures prises pour limiter les voyages vers les pays les plus touchés par le virus risquent d'aggraver la crise humanitaire grandissante.
 
L’Ebola est sans aucun doute un virus horrible. Mais grâce à une bonne compréhension et à la mise en place de précautions et de processus, il devrait être possible d'éviter et de contrôler le virus. C'est pourquoi nous demandons la création immédiate de couloirs humanitaires et économiques vers les pays touchés et pressons la communauté internationale à respecter la demande de la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) de lever toute restriction de voyage, conformément à la recommandation de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé).
 
Sans le soutien de la communauté internationale, la situation économique de ces pays, dont beaucoup commencent à peine à retrouver la stabilité après des décennies de guerres civiles, sera encore plus catastrophique.
 
African Mining Services - John Kavanagh, Directeur général des opérations en Afrique
ArcelorMittal - Lakshmi Mittal, Président et Directeur général
Aureus Mining Inc - David Reading, Directeur général
Dawnus Group - Bob Jones, Directeur général
Golden Veroleum Liberia - David Rothschild, Directeur
Hummingbird Resources Plc - Dan Betts, Directeur général
IAMGOLD Corporation - Stephen J.J. Letwin, Président et Directeur général
London Mining Plc - Graeme Hossie, Directeur général
MonuRent - Tony Carr, Directeur général
Newmont Mining Corporation - Gary Goldberg, Président et Directeur général
Randgold Resources - Mark Bristow, Directeur général

© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited