News


A LA RECHERCHE DE PLUS D’OPPORTUNITES AU MALI
Monday, February 2, 2015
Loulo, Mali, 2 Février 2015 - Avec la croissance de la production de son complexe minier Loulo-Gounkoto, Randgold Resources explore la possibilité de développer une 3eme mine souterraine dans le même complexe tout en étendant son emprunt dans d’autres parties de la région, a dit Mark Bristow aujourd’hui.
 
Bristow, qui a avec lui un groupe d’investisseurs internationaux pour la visite annuelle des opérations de Randgold en Afrique de l’Ouest et Centrale, a dit que l’étude de faisabilité de la mine souterraine de Gounkoto a été finalisée et les résultats seront communiqués pendant la publication ce mois-ci de ces résultats de 2014.
 
Le complexe, qui est déjà parmi les plus grands et plus mécanisés de son genre sur le continent, a un objectif d’accroitre sa  production d’or de ces mines souterraines existantes de Yalea et de Gara et de sa mine à ciel ouvert de Gounkoto cette année avec les mines souterraines contribuant à hauteur de 60% du minerais alimentant les moulins. En accord avec la politique de Randgold sur l’emploi, de la formation et d’avancement des nationaux de son pays hôte, l’équipe dirigeante entière et, à part quelques artisans et quelques employés du siège, la plupart de ses employés sont Maliens.
 
“Quel que soit le potentiel de la mine souterraine de Gounkoto, pourvu que le prix de l’or reste à ses niveaux actuels, le complexe a prévu d’accroitre la profitabilité de ses activités minières actuelles en augmentant la production et en diminuant les couts unitaires aidé des teneurs élevées, en augmentant aussi la récupération et les bénéfices de ces projets d’investissements en cours“ a dit Bristow. Il a dit aussi qu’à présent, Loulo-Gounkoto a plus de 8 million d’once d’or de réservés.
 
Au cours de l’année passée, le circuit de concassage a été amélioré et deux générateurs supplémentaires ont été mis en service, donnant au complexe un total de 50 MW de capacité installée. En plus, un système hautement sophistiqué d’unité de remblayage de la mine souterraine fut mis en service ; ce qui permettra virtuellement l’extraction à 100% des chambres d’abatages avec du minerais à forte teneur.
 
“Nous pensons que la zone de cisaillement Sénégal-Mali, qui abrite Loulo-Gounkoto, est l’une des régions les plus prolifiques d’Afrique, avec la capacité de rivaliser Obuasi au Ghana, et nous continuons notre quête pour plus de gisements avec plusieurs millions d’onces là-bas. nous sommes aussi en train d’élargir notre présence dans la zone à travers des partenariats avec des sociétés juniors avec des projets promettant à leur état initial” a dit Bristow.
 
“Randgold opère au Mali depuis presque 20 ans maintenant, et le complexe Loulo-Gounkoto est un témoignage de notre credo de construire des mines qui profitent aussi bien à nos pays hôtes et leur population qu’à nos actionneurs. Il y a eu beaucoup de défit sur le chemin, mais la relation solide et l’esprit de coopération que nous avons cultivé avec le gouvernement, la communauté et les travailleurs nous a permis de les surmonter” a aussi dit Bristow.
 
Il a précisé que sa coopération ne se limite pas aux dossiers commerciaux. Une initiative de l’industrie minière dirigée par Randgold, a contribué à débarrasser le Mali de l’épidémie d’Ebola avec les professionnels de santé de Randgold jouant un rôle très important. Randgold aussi est actif dans la lutte contre le palu, la polio et les maladies tropicales rares.
 
“Plus que jamais, le Mali a besoin d’investissement et le support du secteur privé, dans sa lutte contre l’incursion des Islamistes au Nord du pays, contre la menace d’Ebola et le challenge de reconstruire son économie après la période de crise il y a quelques années déjà. Si nous continuons à travailler ensemble, ces obstacles seront surmontés” a-t-il dit.
 

© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited