News


Le développement d'une nouvelle frontière économique en République Démocratique du Congo
Monday, July 20, 2015

Kinshasa, RDC, 20 juillet 2015 - La mine d’or de Kibali est en bonne voie pour réaliser les prévisions de production de 600 000 onces d'or fixées pour cette année et,  pendant que les travaux de développement de son infrastructure souterraine ainsi que de sa deuxième centrale hydraulique se poursuivent,  les activités  se déroulent au rythme prévu et selon les spécifications prescrites, déclarations faites aujourd'hui par Mark Bristow, directeur exécutif de Randgold Resources.

À l’occasion de sa mise à jour trimestrielle, Bristow a également annoncé que Randgold avait conclu un protocole innovant avec les communautés entourant le site minier et les autorités locales portant sur le développement de Kibali afin de la transformer en une nouvelle frontière économique dans la région nord-est sous-développée du pays.

« L’accord, qui a été facilité par les parlementaires provinciaux, formalise l’esprit de partenariat qui a prévalu entre nous depuis le lancement du projet Kibali; nous offre un cadre d’engagement futur et illustre l’engagement de Randgold, comme c’est le cas dans d’autres pays qui nous accueillent, à créer de la valeur et à la partager avec nos parties prenantes. Il s’agit en fait d’un contrat social au réel sens du terme, » déclare-t-il.

Bristow a déclaré que Randgold étendait constamment le panel des activités congolaises offrant des biens et services à Kibali en vue de promouvoir l’expansion de l’économie locale. La construction, le transport de minerai, le transport et la gestion des déchets sont toutes des activités à présent gérées par des sociétés congolaises et un collectif de femmes locales nourrit plus de 2 000 ouvriers quotidiennement à partir de cuisines mobiles. Kibali a également engagé une somme de $1 million pour soutenir le développement économique dans la région et a lancé à ce titre un programme de formation de gestion commerciale à succès destiné aux aspirants entrepreneurs de la zone.

« Au-delà de la présence sur le site de Kibali, nous travaillons activement pour attirer de nouveaux investissements dans la région et notre étude de faisabilité concernant un passionnant projet d’huile de palme est actuellement présenté aux ministères concernés. L’étude a confirmé la viabilité de ce projet: la RDC a les ressources physiques et il y a un marché étendu et en croissance pour ce produit. Kibali fournira les fonds de démarrage pour son développement tandis que la société sera détenue par des entreprises avec une forte participation congolaise, » a-t-il annoncé.

« Nous avons confiance dans le fait que le gouvernement congolais répondra à notre engagement, en constituant par exemple des ressources très attendues au sein des administrations locale et provinciales, assurant la maintien de l’ordre public et en appliquant son régime fiscal de manière équitable. Nous attendons également impatiemment la résolution d’un conflit frontalier avec l’Ouganda, qui a stoppé le flux de trafic entre le poste frontalier clé d’Aru, perturbant les communautés et activités locales et faisant sensiblement grimper les coûts de Kibali. »

Bristow a déclaré que l’industrie minière continuait aussi de s’investir aux côtés du gouvernement par rapport à des propositions de changements à apporter au code minier et ce dernier s'est montré encouragé par sa réponse aux dernières présentations de l’industrie.

« Nous avons toujours déclaré que les changements prévus dans la version préliminaire soumise un peu plus tôt cette année au parlement seraient extrêmement préjudiciables à l’industrie et de ce fait à l’économie congolaise et nous sommes confortés par l’engagement du gouvernement qui souhaite ré-impliquer l’industrie et d’autres parties prenantes pour régler ces questions. C’est sur cette base-là que Randgold continue de chercher des nouvelles opportunités d’exploration pour investir hors de Kibali. »

À Kibali, l’équipe d’exploration continue d’évaluer le potentiel de la structure KZ, mettant l’accent sur sept cibles à forte priorité. Les derniers résultats des tranchées de 22m à 4.01g/t incluant 12m à 6.36g/t provenant du gisement sud-ouest de Sessenge sont particulièrement prometteurs. L'intersection est une nouvelle zone minéralisée, représentant possiblement la continuation du sondage corrélé à la minéralisation par de profondes fosses de diamants à environ plus de 200 mètres sous la veine 9000 à KCD.


© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited