News


Morila: Une leçon et un heritage
Tuesday, July 28, 2015

Morila, Mali, 28 juillet 2015 -  La mine d’or de Morila, au Mali, est un exemple éloquent de la manière selon laquelle une ressource minérale de classe mondiale peut être exploitée de manière optimale au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes, notamment du gouvernement et des populations du pays hôte, selon les déclarations faites ce jour par Mark Bristow, directeur exécutif de Randgold Resources.

S’exprimant devant des médias locaux à l’occasion de la visite des infrastructures minières, Bristow a affirmé qu’au cours des 15 dernières années, Morila avait contribué à hauteur de près de $2 milliards à l’économie malienne, sous la forme de dépenses directes dans le pays y compris plus de $1.1 milliard payés au gouvernement à travers des dividendes, droits de douanes et autres impôts. Aujourd’hui, le site continue de générer de la valeur grâce au retraitement de la portion économique des résidus miniers qui se poursuivra jusqu’en 2017. Dans le cadre des programmes de fermeture, les résidus sont re-déposés dans la fosse, contribuant à préparer la surface en vue de sa réhabilitation. La possibilité d’extraction minière du dépôt satellite de Domba, qui pourrait permettre de dégager 30 000 à 40 000 onces d’or supplémentaires est en cours d’études.

« Étant donné que la fermeture approche, nous avons accéléré le développement de notre initiative du projet agro-industrielle comme une source durable d’activité économique pour la communauté locale. Ceci marque le début d’une nouvelle ère pour Morila et nous espérons, en coopération avec le gouvernement malien, d’autres agences et les parties intéressées, que ceci pourrait devenir un héritage pour la population qui a travaillé sur le site et qui a accueilli nos opérations, » a dit  Bristow.

Un certain nombre de projets agricoles bien établis - y compris l’élevage de volaille, la pisciculture, l’exploitation fruitière et l’apiculture ainsi que des initiatives hors site avec des agriculteurs locaux - sont élargis. De plus, d’autres opportunités, parmi lesquelles l’écotourisme, sont à l’étude.

Et  Bristow d’ajouter: « L’héritage de Morila s’étend également à la contribution faite à l’éducation locale et au développement des compétences, de même qu’à l’infrastructure d’approvisionnement en eau, au réseau routier et de communication que le site laissera derrière lui. »

« À un moment où l’industrie minière est souvent dépeinte comme pilleuse des richesses des pays hôtes, il convient de souligner les propos du ministre malien de l’agriculture. Au terme d’une visite du site en mai, il a déclaré: « Pendant longtemps, la fermeture d’une mine a été source de désolation, mais cette fois-ci, grâce à l’initiative agro-industrielle, la fermeture de Morila constitue un nouvel espoir. »


© Copyright 2015 - Randgold Resources Limited